Équipe

Direction scientifique :

Anne Muxel est sociologue et politiste, directrice de recherches au CNRS au CEVIPOF (Sciences Po) et dirige l’équipe du domaine Défense et société de l’IRSEM . Ses travaux portent sur les processus de socialisation et sur l’analyse des formes de politisation et d’expression de la citoyenneté dans un contexte de reconfiguration des régimes démocratiques. 

Équipe de recherche

Florian Opillard est docteur de l’EHESS en géographie et chercheur à l’IRSEM. Ses recherches portent sur l’analyse de la dimension spatiale de l’action collective, et sur la sociologie militaire. Il réalise des enquêtes sociologiques sur le personnel militaire, essentiellement au sein de l’Etat Major, et sur les conséquences du management public dans les armées.

Angélique Palle est docteure en géographie (Paris 1), chercheure à l’IRSEM et chercheure associée à l’UMR Prodig, enseignante à Sciences Po et à l’université Paris 1. Elle travaille au sein du ministère des armées sur les questions énergétiques et environnementales et mène des enquêtes auprès de l’Etat Major militaire.

François Delerue est docteur en droit (Institut universitaire Européen de Florence) et chercheur en droit international et cyberdéfense à l’IRSEM. Il est également enseignant Sciences Po, à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr et à l’Institut international de Droit humanitaire de Sanremo (Italie). Il encadre les travaux de recherche et projet de fin d’année des auditeurs de l’École de guerre. Il mène des recherches sur les questions de cyberdéfense et de cybersécurité sous l’angle juridique, stratégique et politique. 

Edouard Jolly est politiste et philosophe, chercheur à l’IRSEM. Ses recherches portent sur la conduite de la guerre aux niveaux stratégique, opératif et tactique, singulièrement dans le cadre des conflits armés contemporains et des menaces environnementales. Docteur en philosophie (Université de Lille), spécialiste de théorie politique, il enseigne à l’Université Paris II Panthéon-Assas et à Sciences Po Lille.

Léa Michelis est doctorante en science politique à l’Université Rennes 1  et associée à l’IRSEM. Elle fait sa thèse sur la compréhension de l’ennemi par les militaires français depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans sa thèse elle s’intéresse notamment aux perceptions et représentations de l’ennemi mais aussi à l’utilisation opérationnelle de ce concept stratégique pour les armées aujourd’hui. 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search